Mission, mandat et valeurs

Notre mission

En vertu de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (RLRQ, c. S-4.2), la mission du Centre
de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (CRDITED) de la
Montérégie-Est consiste à offrir des services spécialisés d’adaptation, de réadaptation et d’intégration sociale
à des personnes qui, en raison de leur déficience intellectuelle (DI) ou de leur trouble du spectre de l’autisme
(TSA), requièrent de tels services, de même que des services d’accompagnement et de soutien à l’entourage.
La déficience intellectuelle ou le trouble du spectre de l’autisme peuvent être accompagnés d’une déficience
physique, sensorielle, d’un trouble grave du comportement (TGC) ou de toute autre difficulté liée à la situation
de vie de la personne.
La publication, le 23 mai 2013, de la cinquième édition du manuel diagnostique de l’Association américaine de
psychiatrie, couramment appelé le DSM-5, modifiait la catégorie des troubles envahissants du développement
(TED) pour la remplacer par le trouble du spectre de l’autisme (TSA). La nouvelle classification introduit la
notion de TSA sous une grande catégorie de « troubles neurodéveloppementaux ». Ces derniers peuvent
causer des déficits significatifs sur les plans sociocommunicatifs et comportementaux. Le TSA regroupe ainsi
sous une seule appellation inclusive la plupart des catégories précédemment répertoriées au DSM-IV sous la
rubrique trouble envahissant du développement (TED).

Déficience intellectuelle

La personne présentant une déficience intellectuelle a des limitations significatives du fonctionnement
intellectuel et du comportement adaptatif. Les limitations de ses capacités d’adaptation se manifestent
dans les habiletés conceptuelles (mémoire, langage, aptitudes scolaires, écriture, lecture, raisonnement
mathématique, acquisition sur le plan des connaissances pratiques, de la résolution de problème, du
jugement dans les situations nouvelles), les habiletés sociales (les relations interpersonnelles, conscience
des expériences, des pensées et des sentiments des autres, l’empathie, les habiletés de communication
interpersonnelle, les habiletés pour développer des liens d’amitié, le respect des règles, le jugement social),
et les habiletés pratiques (l’apprentissage et l’autogestion dans différentes situations de la vie quotidienne,
les soins personnels, les responsabilités professionnelles, la gestion de l’argent, les loisirs, l’autogestion de
son comportement, l’organisation des tâches à l’école et au travail, les compétences domestiques, etc.). La
déficience intellectuelle se manifeste pendant la période développementale. Il s’agit d’un état permanent,
mais avec le soutien requis dans différentes dimensions de sa vie quotidienne, la personne peut améliorer
son fonctionnement et développer une autonomie et une participation sociale optimales dans l’environnement
qui est le sien.

Trouble du spectre de l’autisme

Le trouble du spectre de l’autisme est un trouble neurodéveloppemental qui se caractérise par des déficits
significatifs dans les domaines de la communication et des interactions sociales et par la présence d’intérêts,
de comportements et d’activités restreints et répétitifs. La personne présentant un trouble du spectre de
l’autisme voit son développement perturbé dès les premières années de sa vie. Qu’elle ait ou non une
déficience intellectuelle ou un trouble de la parole et du langage comme condition associée, elle présente,
par rapport à la population en général, une façon différente de traiter l’information neurologique, sensorielle,
perceptuelle et cognitive. Le CRDITED de la Montérégie-Est accepte également de desservir les personnes
ayant des diagnostics provisoires de retard global de développement et d’hypothèse de TSA.

Notre mandat

L’ensemble des services du CRDITED de la Montérégie-Est est axé sur :

  • le développement de l’autonomie;
  • l’intégration et la participation sociales;
  • la réduction de la situation de handicap de la personne.

Les interventions sont personnalisées et tiennent compte des caractéristiques, des besoins et des intérêts de la personne.

En tant que membre du réseau québécois de la santé et des services sociaux, le CRDITED de la Montérégie-Est collabore avec d’autres organismes, établissements ou milieux qui offrent des services à ses usagers (réseau scolaire, communautaire, de la petite enfance, etc.). Il offre ainsi la réponse la plus complète aux besoins de sa clientèle.

En plus de desservir des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement ayant des besoins de nature spécialisée, le CRDITED de la Montérégie-Est accepte également deux diagnostics provisoires , soit le retard global de développement ou l’hypothèse TED.

Retour en haut

 

Nos valeurs

Par notre travail, nous venons en aide à des personnes vulnérables. Nous avons donc choisi des valeurs     humanistes qui sont en lien avec cette relation d’aide. Ces valeurs guident nos actions, notre sens moral et donc, notre éthique.

Ainsi, le CRDITED de la Montérégie-Est s’engage à promouvoir les valeurs organisationnelles suivantes : le respect, la collaboration, la communication et l’engagement.

Retour en haut

 

Mission des centres de réadaptation

La Loi sur les Services de Santé et Services sociaux (RLRQ, c. S-4.2) définit la mission d’un centre de réadaptation :

« La mission d’un centre de réadaptation est d’offrir des services d’adaptation ou de réadaptation et d’intégration sociale à des personnes qui, en raison de leurs déficiences physiques ou intellectuelles, de leurs difficultés d’ordre comportemental, psychosocial ou familial ou à cause de leur alcoolisme ou autre toxicomanie, requièrent de tels services de même que des services d’accompagnement et de support à l’entourage de ces personnes.

À cette fin, l’établissement qui exploite un tel centre reçoit, sur référence, les jeunes en difficulté d’adaptation et les personnes présentant une déficience et, principalement sur référence, les personnes alcooliques ou les autres personnes toxicomanes et les mères en difficulté d’adaptation; il s’assure que leurs besoins soient évalués et que les services requis leur soient offerts à l’intérieur de ses installations ou dans leur milieu de vie, à l’école, au travail ou à domicile ou, si nécessaire, s’assure qu’ils soient dirigés le plus tôt possible vers les centres, les organismes ou les personnes les plus aptes à leur venir en aide. » (Loi sur les services de santé et services sociaux (RLRQ, c. S-4.2, art. 84))

Retour en haut